Publié le 12/06/2017

Je suis parti du constat qu’un tour de magie crée de la joie, de l’intérêt et des émotions très positives. Je me suis donc demandé comment on pouvait mettre ce fun, ce « wahou » et cette interaction dans le milieu de l’entreprise, tout particulièrement dans les meetings, les séminaires, les réunions et plus globalement les événements. Et c’est comme ça que j’ai créé la solution Magency en 2011.

Parlez-nous de vous et de votre évolution jusqu’à aujourd’hui ?

Je m’appelle Vincent Bruneau, je suis le CEO et fondateur de Magency. Avant ça, j’étais magicien. Je suis parti du constat qu’un tour de magie crée de la joie, de l’intérêt et des émotions très positives. Je me suis donc demandé comment on pouvait mettre ce fun, ce « wahou » et cette interaction dans le milieu de l’entreprise, tout particulièrement dans les meetings, les séminaires, les réunions et plus globalement les événements. Et c’est comme ça que j’ai créé la solution Magency en 2011.

 

Parlez-nous de Magency :

Quand j’ai créé Magency en 2005, mon but était d’aider les entreprises à communiquer leurs messages, en utilisant la magie comme outil de communication. Je faisais de la « magie de communication ». Puis quand les tablettes sont arrivées, je me suis dit : « il faut que j’utilise ces nouvelles technologies pour disrupter et moderniser la magie ». Et je me suis rendu compte que je ne disposais d’aucun outil pour collaborer et interagir avec les participants. J’ai donc créé Magency Digital en 2011 qui est aujourd’hui Magency.

Magency est une petite startup qui travaille sur le « futur of work », ce qui consiste à faire en sorte que les collaborateurs travaillent de plus en plus ensemble dans l’entreprise, que ce soit lors d’une réunion de 4-5 personnes ou lors d’un séminaire de 300 personnes. Le but est que les collaborateurs puissent travailler avec des outils interactifs et collaboratifs pour favoriser une émulation interne.

C’est quelque chose qui était encore compliqué il y 4-5 ans. Aujourd’hui, on arrive dans une ère où tout le monde peut se connecter instantanément, participer et collaborer. Ce qui est vraiment sympa, c’est qu’il y a 5 ans, on a commencé à voir éclore ce phénomène dans le secteur de l’événementiel et aujourd’hui, les départements de management commencent à utiliser ces outils au sein de l’entreprise.

 

Comment expliquer que vous vous inspiriez encore beaucoup de la magie chez Magency aujourd’hui, comment vous expliquez cela ?

La magie, en psychologie cognitive, génère des émotions très positives. Un tour de magie va générer de la joie, de l’intérêt et de la surprise principalement. Dans le cadre de la magie, le cerveau ne fait pas de différence entre ce qui est réel et ce qui est virtuel; quand je fais un tour de magie, je crée une nouvelle réalité et c’est une réalité que vous ne comprenez pas car vous êtes perdu par les faits. L’objectif est de changer les perceptions, les croyances et les émotions et le but de notre outil collaboratif c’est de se dire, quitte à créer un outil technologique (ici une application collaborative), autant créer une application qui va utiliser des mécaniques qui vont pousser les collaborateurs à créer des émotions positives au travail.

Donc oui, je m’inspire beaucoup de la magie, j’ai passé 15 ans dans le monde de la magie. Dans l’entreprise, on sait tous faire un tour de magie, il y a ce côté ludique et fun. D’une certaine manière, notre objectif est de ramener un peu de cela dans les entreprises, et donc pourquoi pas accroître sa culture magique pour développer des idées et plus d’intuition dans la technologie qui a un aspect très froid à première vue. Nous cherchons à créer des outils qui vont pousser à la collaboration.

 

Souhaitez-vous nous parler d’un projet qui vous tient particulièrement à cœur ?

On a créé une box connectée qui aide les participants lors des réunions. L’objectif est de rendre de plus en plus intelligent ces outils-là. On travaille sur un assistant virtuel qui va pousser à l’intelligence collective. Ce qui est vraiment intéressant, c’est d’être accompagné par des outils intelligents qui vont pouvoir dire : « vous êtes 200, vous devriez utiliser tel et tel outil si votre objectif est d’arriver là ». Notre but est de faciliter le travail des présentateurs et organisateurs d’événements avec un outil innovant afin de rendre l’événement de plus en plus intelligent et intuitif.

Nous avons récemment accompagné GL Events sur un événement de 3 mois et demi dans le cadre d’un lancement automobile à Dubrovnik. Nous avons entièrement pensé et conçu un parcours expérientiel avec une application collaborative, des installations interactives et des bracelets RFID. On a vraiment plongé les participants dans une expérience complètement intégrée tout au long de l’événement. Nous réfléchissons déjà à l’année prochaine pour pousser encore plus loin l’expérience connectée. On se rend compte que les clients qui ont le plus de maturité dans l’événementiel veulent du sur-mesure et aller encore plus loin dans l’interaction avec leur appareil, ils sont de plus en plus exigeants.

 

Quelle est votre vision pour la filière événementielle ?

Je pense que l’événement va devenir de plus en plus collaboratif, on va de plus en plus faire travailler les gens entre eux pour répondre à des problématiques plus grandes. Aujourd’hui on a des événements descendants mais faire voter les gens n’est plus suffisant. De plus en plus d’outils intelligents vont être créés afin que ce qui est possible de faire pendant un petit workshop de 10 personnes le soit également pour une plénière de 200 personnes. L’intelligence collective va devenir un axe de productivité pour les entreprises dans le cadre de leurs événements internes et ça va être extrêmement important dans l’avenir.

Aujourd’hui, on devrait être capable de dire : « vous êtes 300 dans une salle et vous allez tous brainstormer ensemble », c’est un gain de temps immense et une vraie valeur ajoutée. Venir à un séminaire pendant 3 jours et avoir cette sensation d’avoir produit quelque chose, d’avoir apporté des idées et d’avoir été écouté, engendre une satisfaction et un sentiment d’appartenance plus fort. Par ailleurs, les générations X et Y arrivent sur le marché du travail et sont habituées à travailler avec des outils digitaux. Un énorme changement est en train de s’opérer et va s’amplifier dans les 4-5 années à venir.

 

Un petit mot pour la fin ?

Je trouve qu’UNIMEV est vraiment en train de se moderniser et est de plus en plus dynamique. Je l’ai vraiment ressenti sur French ComInTech et ça donne envie de participer et de contribuer !