Publié le 30/01/2015

Marie-Laure BELLON croit à l’importance de l’engagement envers sa filière avec une volonté farouche de travailler sur l’évolution du métier d’organisateur de salon et sur le nécessaire renouvellement de son modèle économique.

A la sortie de son école supérieure de commerce, Marie-Laure BELLON « tombe dans les salons » par hasard en répondant à une annonce. Alors que ses camarades se dirigent vers des entreprises connues et plus traditionnelles pour des jeunes diplômés d’école de commerce, elle intègre, « à l’intuition et à l’envie », Bernard Becker Communication, une société de  cinq personnes à l’époque, en qualité de responsable du Salon International de l’Equipement des Lieux de Loisirs et de Spectacles. Elle ne regrettera jamais cette décision en dehors des sentiers battus, à tel point qu’elle avoue aujourd’hui « ne jamais avoir eu  l’impression de travailler en exerçant ce métier».

Dans les pas de Bernard BECKER, elle participe à la grande aventure de la création de Blenheim,  premier grand groupe privé de salons en France, dans un secteur qui jusqu’alors n’était représenté que par de très petites entreprises, et a la chance de connaître très tôt dans sa carrière beaucoup des futurs grands patrons de ce métier, alors à la tête de salons indépendants. Dans un monde de passionnés, alors bien souvent autodidactes, Marie-Laure BELLON participe à la structuration de la profession et occupe progressivement de nombreuses fonctions au sein de l’entreprise qui grandit et devient par le jeu des acquisitions, Miller Freeman puis Reed Expositions France.

 

L’aventure EUROVET

En 2003, elle est chassée pour rejoindre EUROVET. Après avoir participé à l’aventure du développement d’un grand groupe multinational, elle ressent l’envie de prendre la direction d’une PME dynamique et d’approfondir un secteur en particulier. La lingerie et le maillot de bain seront pour elle l’opportunité de découvrir une filière passionnante, avec des personnalités qui associent le sens  créatif du monde de la mode à une grande technicité industrielle ou artisanale, le tout empreint d’un raffinement inhérent aux produits.

Dès 2006, Marie-Laure BELLON prend la direction d’EUROVET avec comme objectif principal de développer l’entreprise à  l’international. Ainsi, alors qu’en 2003, tous les salons avaient lieu en France, elle commence par prendre des positions en Asie, à une période où quasi aucun organisateur français n’était présent, d’abord à Shanghai (10ème anniversaire du salon fêté en 2014), puis à Hong Kong. En 2012, les USA viennent compléter le portefeuille avec l’acquisition de Curvexpo, organisatrice de salons de lingerie et de mode balnéaire à New-York et Las Vegas. Aujourd’hui, Eurovet dispose d’une filiale à Hong-Kong, d’une filiale à New-York, et vient de prendre position en Russie, réalisant la majeure partie de son résultat  à l’étranger. Mais les salons stars du secteur, à 70% internationaux en termes d’exposants et de visiteurs, sont toujours basés  à Paris,  d’où ils lancent les tendances mondiales d’une industrie de mode qui reste l’un des fleurons de la France dans le monde.

Marie-Laure BELLON s’appuie sur un actionnariat  de confiance et très complémentaire : la Fédération de la Maille et de la Lingerie Française, créatrice des salons de Paris à l’origine et véritable experte de la filière, et Comexposium, professionnel reconnu de l’organisation de salons dans de nombreux domaines.

 

Un fleuron français

Manager passionné, Marie-Laure BELLON s’attache à imprimer une réelle impulsion à une PME d’une soixantaine de collaborateurs répartis dans le monde, équipe internationale, jeune et multiculturelle, à la capacité d’innovation permanente et  à la rapidité de développement reconnue.  Son autre ambition est de servir le secteur et les acteurs de de la lingerie et de la mode balnéaire dans le monde en faisant rayonner une des plus jolies composantes du patrimoine français. C’est  d’ailleurs à ce titre que le Ministère du Commerce Extérieur  lui remet la  Légion d’Honneur en 2010.

L’ouverture, il y a 10 ans, du Salon de la Lingerie de Shanghai, monté en quelques mois, restera comme l’un de ses plus beaux souvenirs : un rappel que dans cette filière, la dimension culturelle et humaine est fondamentale.

 

Femme de métier

Après s’être engagée pour sa carrière, puis pour son entreprise, Marie-Laure BELLON croit à l’importance de l’engagement envers sa filière avec une volonté farouche de travailler sur l’évolution du métier d’organisateur de salon et sur le nécessaire renouvellement de son modèle économique.

Femme dirigeante dans un milieu d’hommes, avec un esprit d’entreprendre affirmé, elle est également membre du club  de dirigeants de l’APM (Association pour le Progrès du Management) qui place l’humain au centre de l’entreprise et prône le management par l’exemple.

C’est donc tout naturellement qu’elle s’engage aujourd’hui également  au sein d’UNIMEV dont elle est devenue récemment Administratrice.

Pour elle, UNIMEV ce sont des personnes impliquées au sein d’entreprises performantes, qui consacrent une partie de leur temps et leurs talents au service du collectif, dans un monde au bord de profonds changements où les réponses ne pourront être trouvées que grâce à l’échange, l’innovation, et un petit supplément d’âme et de générosité.

 

L’équipe d’UNIMEV remercie Marie-Laure BELLON pour sa disponibilité en plein Salon International de la Lingerie.