Publié le 18/10/2018

" J’ai été très excitée quand j’ai appris le projet de création de cette plateforme car c’est quelque chose dont tous les professionnels de la filière ont besoin et dont il n’existe pas d’équivalent ! "

Parlez-nous un peu de vous et de votre parcours

J’ai commencé ma carrière dans l’événementiel au sein de Reed Midem, au sein du département entertainment pour les salons professionnels MipTV et MipCom qui sont les plus grands salons professionnels de la production et distribution de contenu TV. J’ai été complètement électrisée par mon premier MipTV, et c’est là que j’ai eu le déclic pour la filière événementielle ! A mes yeux, la force de notre métier est de travailler pendant un certain laps de temps (six mois, un an ou même deux) sur un événement qui va certes être éphémère mais rassembler le meilleur, la crème de la crème d’un secteur en particulier pour connecter les professionnels entre eux qu’ils soient exposants, visiteurs, influenceurs, journalistes, etc.

Après 4 ans au service du développement commercial, j’ai rejoint Europexpo fondé par Gilles Barissat qui a consacré une partie de sa vie professionnelle à créer, développer, acheter, revendre des salons… Véritable entrepreneur, il avait l’envie de relancer un de ses salons déjà existant : Museum Expressions. J’ai donc été amenée à travailler sur une nouvelle stratégie de développement et d’identifier un nouveau positionnement pour ce salon. Forte d’échanges et de rencontres avec les acteurs du secteur, j’ai lancé Museum Connections, le salon professionnel dédié au secteur culturel. Nouveau nom, nouvelle zone d’exposition, nouvelle cible, création d’un programme de conférences internationales… Le salon s’est rapidement développé et en trois éditions seulement, nous avons doublé sa surface, son nombre de visiteurs et d’exposants.

C’est avec cette nouvelle expertise de stratégie de développement des salons que j’ai décidé de rejoindre la société HSC, afin de piloter et développer 3 salons dédiés à la silver économie. Je m’occupe donc maintenant de salons grand public ; avec pour objectifs de développer nos zones d’exposition, de faire grossir nos événements et d’en lancer de nouveaux, avec en parallèle la création de nouvelles approches en termes d’expériences visiteurs.

 

Comment définiriez-vous l’Innovatoire et pourquoi avoir rejoint ce projet ?

J’ai été très excitée quand j’ai appris le projet de création de cette plateforme car c’est quelque chose dont tous les professionnels de la filière ont besoin et dont il n’existe pas d’équivalent !

L’événementiel étant un petit milieu, nous avons tendance à rechercher l’inspiration en échangeant avec nos pairs pour découvrir de nouvelles pratiques et partager de bonnes idées. Mais en même temps, le secteur étant aussi très concurrentiel, il n’est pas toujours évident d’en savoir plus sur les orientations stratégiques des uns et des autres !

La force de cette plateforme c’est d’être une source d’inspiration sans but commercial derrière, c’est-à-dire de faire la promotion de tel ou tel événement ou prestation. Il s’agit vraiment de prendre du recul sur des sujets de fond comme l’expérience de visite, le rôle de la créativité, les différents métiers ou encore les grandes tendances. L’idée est aussi de confronter les visions de professionnels plus ou moins éloignés de notre secteur pour avoir leur ressenti sur notre filière mais également d’en exprimer tout le potentiel notamment auprès des jeunes en formation qui représentent la relève de demain.

C’est une plateforme de contenu pour s’inspirer, apprendre et comprendre aussi les besoins et certaines perspectives ; le tout par rapport à nos métiers, nos événements et notre filière d’une manière plus large. C’est un très beau projet, déjà bien construit mais très prometteur avec plusieurs pistes d’utilisation et de développement !

 

 

Comment envisagez-vous le développement de l’Innovatoire dans le futur ?

Selon moi, l’Innovatoire a deux missions premières :

S’inspirer : pour le moment, grâce à son contenu ultra qualitatif et pointu sur certains sujets. J’imaginerai bien, dans le futur, que cette inspiration puisse s’exporter de son cadre digital actuel, via des rencontres par exemple : petits déjeuner, afterworks… Nous rassemblant, nous permettant ainsi d’échanger entre professionnels, avec une thématique précise à chaque fois, ce qui permettrait aussi de travailler notre créativité, notre réseau, de partager nos réflexions et de nous sortir la tête du « guidon » !

Promouvoir : encore une fois, je ne parle pas de promotion au sens commercial, mais plutôt de promouvoir la filière événementielle dans sa globalité. En lien avec UNIMEV, l’Innovatoire pourrait être aussi un relais de certaines de leurs actions pour nourrir le contenu de la plateforme, pour montrer l’importance et le potentiel de notre filière, d’un point de vue économique par exemple mais aussi d’être un moyen pédagogue de mettre en avant nos différents métiers, pour inciter les jeunes talents à s’intéresser à notre secteur parfois méconnu.

 

Quelle vision avez-vous de la filière événementielle française et quelles sont pour vous les pistes d’amélioration et de développement ?

Aujourd’hui, quand on se présente aux autres en disant : « je travaille dans l’organisation de salons », soit les interlocuteurs ne comprennent pas (vraiment) ce que cela représente, soit ils voient cela comme quelque chose d’un peu has been. Il est primordial de « redorer » l’image de cette industrie ! Nos événements ont un vrai rôle fédérateur qui va au-delà du simple événement qui dure sur X jours, bien plus impactant qu’une market place bien conçue ou tout outil de business digital pourraient s’y substituer. Rien ne remplacera le besoin de se rencontrer, d’échanger, de partager, d’apprendre à se connaître. La dimension humaine est très forte dans notre métier ! L’Innovatoire doit aussi, à mes yeux, se faire l’écho de cette conviction et c’est pourquoi je vois aussi cette plateforme aller plus loin qu’un site d’information et d’inspiration. Quand je vois que notre filière, l’événementiel, représente 7 000 événements professionnels organisés en France, 200 sites d’accueil dédiés aux événements professionnels et 30,5 milliards de retombées économiques, je me dis qu’il y a des synergies à opérer entre ces statistiques et le contenu produit pour l’Innovatoire. Nous avons besoin de faire évoluer et croitre le secteur.

Globalement, je pense que nous aimons et avons besoin d’être au courant des dernières tendances, pour nous renouveler. Nous ne sommes plus dans les mêmes fonctionnements que par les années passées où d’une édition sur l’autre, les salons étaient sensiblement identiques. Les marchés bougent et évoluent vite, chaque salon se doit de se renouveler et d’être en phase avec le secteur qu’il traite, en plus d’être en phase avec son propre secteur (l’événementiel) qui évolue aussi énormément : expériences visiteur, nouveaux outils, rendez-vous d’affaires, « duplicat » à l’international, etc.  D’un point de vue plus général, nous avons une mission envers les entreprises qui participent à nos événements ; les accompagner à se développer économiquement, à créer les bons produits et services, à ajuster leur offre, …etc. D’où l’importance pour nous de constamment être force de proposition, d’innover et de représenter via nos salons, les lieux incontournables de rencontres et d’échanges d’un marché donné.

 

Quel est votre article préféré et pourquoi ?

J’ai beaucoup apprécié l’article de Karine Monié qui s’interroge sur la fonction média du salon. C’est un sujet que je trouve personnellement très intéressant, elle décrit notamment le salon comme une vraie plateforme d’information et d’échange entre les professionnels et les experts, ou encore comme une représentation à un instant T des tendances du secteur ; ce qui rejoint beaucoup ma vision du salon.

 

Que souhaiteriez-vous dire à tout potentiel contributeur pour les inciter à participer à cette aventure ?

Rejoignez-nous ! Chacun à sa place dans l’Innovatoire. L’objectif est de faire s’exprimer des profils de tous horizons aux regards neufs afin d’inspirer les professionnels de l’événement imprégnés par leurs métiers. Chaque personne avec sa casquette, son expérience et ses idées est la bienvenue pour en parler et faire avancer ce beau projet !