Publié le 12/12/2018

Présentez-vous et votre parcours

Florence Bailbled – J’ai rejoint French Event Booster après avoir œuvré pendant 5 ans au Welcome City Lab, l’incubateur tourisme de Paris&Co. Au préalable, j’ai passé 3 ans dans une agence événementielle, c’est d’ailleurs un peu ce qui m’a poussé à postuler à French Event Booster. Le sujet m’intéressait et me parlait et j’avais envie d’aller vers un secteur qui m’était nativement plus proche.

Guillaume Carlier – Avant de prendre la responsabilité de French Event Booster, j’ai travaillé plus de trois ans chez Viparis, d’abord au digital puis à l’innovation. J’ai eu la chance de collaborer avec Laurent Charon, à l’origine de ce projet, dès la genèse et la phase d’idéation. En charge de la relation entre Viparis et le Welcome City Lab, j’avais déjà des échanges réguliers avec les startups de Paris&Co et j’ai souhaité m’orienter plus spécifiquement vers cette activité. Avant cela, je faisais de la stratégie digitale chez PWC Luxembourg.

 

Parlez-nous un peu de French Event Booster

GC – French Event Booster c’est la plateforme d’innovation de la filière événementielle créée à l’initiative de Viparis en partenariat avec WeYou, LÉVÉNEMENT, Magnum/Novelty, UNIMEV et Open Event. Il est important de préciser que nous ne sommes pas qu’un incubateur. French Event Booster est composé de trois pôles très spécifiques et complémentaires : un incubateur, un espace de co-working/co-création et un programme de formation. Il y avait un secteur majeur non couvert par les acteurs de l’incubation et l’événementiel semblait en demande d’une telle structure. D’ailleurs, nous avons reçu 86 candidatures et l’incubateur regroupe aujourd’hui 11 startups qui ont été sélectionnées par l’ensemble des partenaires.

FB – Concernant l’incubateur, l’accompagnement de nos startups est composé, entre autres, de rendez-vous réguliers en one-to-one, de rendez-vous sectoriels permettant aux partenaires et professionnels de la filière de rencontrer les startups. C’est aussi une façon d’accompagner les startups que de les mettre en relation avec les professionnels du secteur pour valider que leur modèle est adapté à celui-ci et ses enjeux. Grâce au partenariat avec Paris&Co, nous faisons intervenir des experts sur des sujets de type juridique, financier, etc., communs à toutes les startups.

GC – Quant à l’espace de co-working, nous sommes aujourd’hui en phase de commercialisation. Notre but est par exemple de gagner en visibilité auprès des visiteurs de Paris Expo Porte de Versailles afin qu’ils viennent travailler dans cet espace qui leur est dédié. Nous avons identifié que les participants aux événements peuvent avoir besoin d’un tel lieu proposant des espaces de travail et des salles de réunion. Nous ne doutons pas, une fois qu’ils se seront appropriés l’espace, qu’un lien  s’établisse entre eux et  nos startups. Nous avons d’ailleurs créé une offre à la journée pour permettre à tout type de public de s’approprier les espaces de co-working pendant la durée des salons.

Et en matière de formation, nous accueillons LéCOLE, structure qui forme les futurs chefs de projets de la filière événementielle. Les étudiants sont vraiment intégrés à la vie de French Event Booster, participant même à des rencontres organisées avec les startups ou aux afterworks. L’idée est aussi de sensibiliser les jeunes à l’entreprenariat.

 

French Event Booster a ouvert ses portes aux startups cet été, comment ça se passe ?

GC – La première promotion s’est rapidement appropriée le lieu et tous les retours que nous avons sont très positifs. Une des réussites est le nombre croissant de passages que  nous enregistrons. Nous avons beaucoup d’acteurs clés de la filière et d’autres secteurs qui se rendent à French Event Booster. C’est une réelle opportunité pour les startups incubées d’avoir de la visibilité.

FB – Nous avons deux moments de « portes ouvertes » : 1/ Les Morning Boost qui permettent à des startups de venir se renseigner sur notre plateforme et son programme d’accélération business, à des porteurs de projets de nous en parler ou de se rencontrer et de discuter des attentes du secteur. Nous savons que dans le monde de l’entreprenariat, les entrepreneurs, surtout au stade de création de leur projet, souffrent de grande solitude. Notre souhait est de briser cette solitude de l’entrepreneur en lui faisant rencontrer d’autres congénères ou acteurs de notre secteur, pour commencer à créer du contact et un réseau, même s’ils ne sont pas incubés à FEB et que nous ne les accompagnons pas quotidiennement.

GC – 2/ Les Febulous Nights ! C’est un afterwork qui a lieu une fois par mois. La date n’est pas fixe car elle est en lien avec l’actualité du site et des événements qui s’y déroulent. S’y rencontrent les startups de l’EventTech et tous les acteurs de l’innovation souhaitant les découvrir sur un mode collaboratif et festif. Il est important de ne pas cantonner les échanges à un cadre trop strict, les startupeurs se veulent en décalage, surtout dans la filière événementielle.

FB – Je tiens aussi à mettre l’accent sur un format que nous organisons : les Reverse Pitch. Nous avons  commencé avec nos partenaires mais c’est aussi un très bon moyen pour les professionnels du secteur de faire de la veille et d’aller à la rencontre des startups qui traitent leurs problématiques. Le Reverse Pitch c’est un client qui pitch devant les startups : présentation de la société, enjeux innovation à court ou moyen terme, etc. Notre but est de sourcer des startups, pas forcément incubées à French Event Booster, qui ont envie de répondre à ce sujet.

 

Vous lancez un nouveau dispositif, les expérimentations, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

FB – Dès la création de la plateforme, nos partenaires ont souhaité permettre aux startups sélectionnées d’accéder rapidement à leur marché en testant leurs solutions sur le terrain. L’expérimentation est un dispositif leur permettant de tester rapidement en proposant des use case concrets à des « terrains » que sont les partenaires ou les membres des partenaires. La première grande expérimentation est lancée mi-décembre avec UNIMEV.

GC – En effet ce dispositif a été pensé dès le début et a d’ailleurs été stipulé contractuellement avec les partenaires, qui s’engagent à ce qu’il y ait une ou deux expérimentations par année de partenariat. Cela nous tient à cœur car nous ne sommes pas uniquement là que pour aider les startups à mettre leurs solutions en avant auprès des professionnels du secteur, nous les accompagnons également dans leur développement et le déploiement de celles-ci.

FB – Le meilleur moyen de tester leur solution est de les expérimenter sur les événements qui se déroulent au niveau national. L’idée est de créer un processus d’expérimentation ludique mais sérieux pour inciter les professionnels à regarder en détail ce que proposent les startups et d’en sélectionner une ou plusieurs pour en faire le test sur leurs événements. Nous ne sommes pas naïfs au point de nous dire que toutes auront 100% de taux de réussite, mais l’essentiel est que les startups aient un engagement et un retour honnête de la part des entreprises qui les auront challengées.

 

Un petit mot pour les startups qui souhaitent candidater en 2019 ?

FB – Nous avons un certain nombre de programmes qui vont être mis en place tout au long de l’année 2019 pour aller à la rencontre de nouvelles startups, les identifier et être capable de proposer leurs candidatures quand leurs solutions correspondent au secteur.

GC – L’objectif est de convaincre les startups qui ne sont pas encore aujourd’hui sur la filière événementielle de se rapprocher de notre secteur. French Event Booster est ouvert 5 jours sur 7, de 8h à 20h. C’est un lieu accessible donc il ne faut pas hésiter à venir le visiter, nous parler de votre projet, partages vos besoins. Effectivement, nous n’avons plus de place dans l’incubateur, en revanche, les startups qui souhaiteraient venir s’installer dans l’espace de co-working en attendant la sélection de la prochaine promotion sont invitées à le faire. Nous sommes d’ailleurs prêts à leur consacrer un peu de temps réfléchir leurs projets ensemble. Paris Expo Porte de Versailles est en pleine transformation et continuera sa métamorphose jusqu’en 2025 ce qui rend French Event Booster encore plus attractif. Notre plateforme est un lieu de passage convivial qui est à l’image de sa filière, ouvert et accessible. Beaucoup de startups ont eu deux coups de cœur, le premier quand ils ont rencontré les partenaires et professionnels qui allaient les accompagner et le second quand ils ont découvert les locaux. Si vous connaissez déjà les acteurs de la filière, il est grand temps de venir découvrir French Event Booster.